Home   -    Néerlandais Français Anglais

 

Les entreprises belges ne soutiennent pas pleinement l'huile de palme durable, selon le nouveau baromètre du WWF

A la veille du Forum Economique Mondial de Davos, où les entreprises se réuniront pour définir l'agenda d'un monde plus durable, le WWF publie un baromètre sur l’huile de palme (Palm Oil Buyers Scorecard 2019). Les pratiques d’achat de 173 entreprises ont été évaluées. Résultat : la plupart ont encore un long chemin à parcourir pour soutenir une huile de palme zéro déforestation et plus responsable. Aucune des sociétés belges n'atteint le sommet du classement.

Onze entreprises belges figurent dans le baromètre. Aucune n’atteint le haut du classement (Leading the way). Vandemoortele et Lotus se classent dans le groupe des avancés (Well on the path). La majorité des entreprises belges se situent à mi-chemin en matière d’huile de palme durable (Middle of the path) : les fabricants Royale Lacroix, Lutosa et Aigremont y côtoient les supermarchés du Colruyt Group, mais aussi les enseignes de grande distribution Carrefour et Delhaize. En fin de classement, Puratos, Wouters et les boulangeries La Lorraine sont clairement à la traîne (Lagging behind) sur la durabilité de leur huile de palme. Notons que deux entreprises belges (Culinor et les supermarchés Louis Delhaize) n’ont pas répondu aux sollicitations du WWF. Selon Béatrice Wedeux, experte forêts au WWF-Belgique : « Nous avons placé la barre plus haut pour les entreprises en leur demandant de prendre des mesures proportionnées et accélérées en réponse aux défis environnementaux et climatiques croissants. Chaque entreprise belge a des points à améliorer urgemment, soit dans l’achat d’huile de palme 100% durable et traçable, soit pour jouer un rôle positif au-delà de sa propre chaîne d’approvisionnement. Les entreprises en tête du classement montrent que c’est réalisable. »

Les critères évalués par le WWF correspondent largement à ceux que la plateforme d’entreprises Belgian Alliance for Sustainable Palm Oil s’est fixé volontairement pour 2020. Le Palm Oil Scorecard suggère que les membres du BASP ne répondent qu’en partie sont à la traîne dans leurs engagements et leurs actions sur l'huile de palme durable allant au-delà de la certification. Sur les 7 sociétés membres de la BASP inclues dans le Palm Oil Buyers Scorecard 2019, seul Ferrero est en tête en matière d'huile de palme durable en se classant dans les 10% supérieurs.

Béatrice Wedeux rajoute : « La nature étant soumise à une pression sans précédent, gouvernements, entreprises et consommateurs doivent agir ensemble en 2020 pour mettre fin à l’impact destructeur de notre consommation sur la nature. » Face aux manquements des engagements volontaires des entreprises et à la crise de la biodiversité, le WWF plaide en faveur de l’introduction rapide d’une nouvelle législation européenne garantissant que les produits introduits sur le marché européen ne soient pas liés à la déforestation ni à la destruction d’écosystèmes naturels. D’ailleurs, il s’agit d’une des mesures de l’European Green Deal, présenté par la présidente de la Commission Européenne Ursula von der Leyen.

Vous trouverez en annexe :

Article du 20/01/2020

Vers vue générale

FGBB asbl – Rue de la Science 14 – 1040 Bruxelles - T+32.(0)2. 550 17 64 – E-mail k.wagemans@fgbb.be

 
designed by Studioemma